Nous étions plusieurs personnes de Logilab à participer au KanbanDay ce jeudi 28 mai 2015 à Paris.

Management Visuel

La présentation que j'ai préféré est 1+9 outils de management visuel de Damien Thouvenin. Le support comme l'orateur étaient clairs et agréables.

Au-delà d'une sorte de catalogue d'outils, j'en retiens que le but du management visuel est de montrer l'écart par rapport à la situation espérée et non de fournir un ensemble d'informations qui permettent de comprendre dans le détail la situation. Le management visuel est un moyen, pour ceux qui produisent, de s'assurer qu'ils restent sur la trajectoire prévue. Les indicateurs mis en place doivent donc être choisis en fonction de l'objectif fixé et de la trajectoire choisie pour l'atteindre. Dans le cas d'une dérive, il sera nécessaire de chercher des explications et d'identifier les problèmes à la racine, mais ce n'est pas le rôle du tableau de bord utilisé au quotidien que de présenter tous les détails du fonctionnement de votre système de production.

Une analogie simple serait que dans votre voiture, le compteur de vitesse vous permet de contrôler le résultat d'une pression sur l'accélérateur ou le frein, mais qu'en cas de problème, il vous faudra ouvrir le capot pour déterminer la panne.

La principale lecture recommandée a été L'usine s'affiche.

/file/293145/raw

Gribouille Académie

Je me suis bien amusé à l'atelier Gribouille académie. Après avoir vu des personnes dessiner des résumés de présentations lors de conférences et avoir été agréablement surpris de découvrir l'efficacité du prototypage papier lors d'une récente formation "Lean UX", j'avais envie d'explorer la prise de note graphique.

S'il est vrai qu'il n'est pas nécessaire de faire une école d'art pour faire des gribouillages, être capable d'obtenir un résultat plaisant en peu de temps demande du travail et de l'entraînement... mais ce n'est pas surprenant, puisque comme le disent nos amis d'outre-océan, il n'y a pas de repas gratuit.

/file/293142/raw

Plénières

Les présentations en séances plénières m'ont donné quelques idées à creuser.

La première idée concerne l'allocation partielle de ressources, qui est bien décrite dans la bibliographie Lean au sujet du taux d'occupation des machines et pourrait se traduire dans le domaine du développement logiciel par l'affectation de 10% à 20% des ressources à "toutes les tâches qui surviendront et pourraient permettre aux autres membres de l'équipe de ne pas rester bloqués ou de ne pas être ralentis". Une des difficultés est de savoir à qui faire payer ce temps dans le cadre de développements au forfait, surtout si la réserve de capacité est partagée entre plusieurs projets.

La deuxième idée est plus difficile à formuler mais pourrait se résumer par "essayer de faire parfaitement une tâche bien définie fait aller moins loin qu'essayer d'aller le plus loin possible". Dans la présentation, le titre était "viser la perfection ou viser l'excellence".

/file/293141/raw

La troisième idée est le rapport entre agilité et enseignement. Je me suis déjà intéressé de près à la pédagogie Montessori et à la classe inversée (dont la Kahn Academy est un exemple. Sachez aussi que le premier congrès français de classe inversée aura lieu début juillet à Paris), j'ai suivi plusieurs cours en ligne (MOOC), donc j'étais en terrain connu quand Christian den Hartig, un professeur de français de collège, a expliqué comment il applique les principes de l'agilité dans sa classe. Nous faisons beaucoup de formation à Logilab et je me demande comment nous pourrions faire évoluer ou diversifier notre offre pour y intégrer ces idées.

Autres ressources

Je connaissais déjà les jeux présentés, mais je note que KanbanZine est une version améliorée de GetKanban. Il en existerait une version libre, mais je ne l'ai pas encore trouvée. Une des qualités de ce jeu quand il est joué à plusieurs équipes qui se concurrencent est de souligner la différence entre estimation de la valeur et estimation de la charge.

Au rayon bouquiniste, j'ai apprécié la lecture du "Guide du chefs de produit", pardon, du "Guide des Product Managers et des Products Owners d'élite" offert par Thiga et j'espère que Christophe Keromen, de CoActiv, pensera à m'envoyer sa bibliographie de Bob l'Eponge.

Conclusion

Merci à l'équipe d'organisation de KanbanDay, je n'ai pas perdu mon temps en y consacrant ma journée du 28 mai 2015.

blog entry of