Blog entries by Olivier Cayrol [1]

Ce matin, j'ai assisté aux Rencontres INRIA Industries qui portaient sur le thème "Modélisation, simulation et calcul intensif". Y était notamment présenté l'initiative HPC-PME dont l'objet est de faciliter l'accès des PME au calcul hautes performances. Cette conférence a été pour moi l'occasion de formaliser mes réflexions sur les PME et leur recours à la simulation numérique.

http://www.logilab.org/file/145959/raw/2013-HPC-PME.jpg

HPC-PME : une initiative pour montrer aux entreprises l'apport du calcul hautes performances

L'initiative HPC-PME est portée par l'INRIA, le GENCI et OSEO. Elle se propose d'accompagner des PME afin de leur montrer en quoi le calcul hautes performances peut leur être utile pour innover, gagner en compétitivité, et finalement identifier des leviers de croissance. Elle décline ses actions selon quatre axes :

  • la formation et le partage de bonnes pratiques,
  • l'accès à des ressources de calcul pour montrer l'utilité du calcul hautes performances,
  • le soutien d'experts issus de la recherche publique, qui vont transférer leurs compétences en calcul hautes performances,
  • l'intégration dans des dispositifs de financement de l'innovation.

L'accompagnement classique d'une PME consiste à identifier avec elle quels sont les points sur lesquels la simulation numérique peut lui apporter quelque chose, à dimensionner les besoins en calcul nécessaires à ces simulations, à l'aider à porter ses codes de simulation vers des machines de calcul hautes performances, et enfin à effectuer, sur ces machines, un cas de calcul typique.

https://www.logilab.org/file/145960/raw/Screenshot%20from%202013-06-12%2014%3A38%3A43.png

Après deux ans de travail, l'initiative HPC-PME a permis à 30 PME d'être accompagnées et de découvrir en quoi le calcul hautes performances peut les aider à gagner en compétitivité. Ces PME sont issues de domaines d'activités très divers (hydrologie marine, électronique, gestion de l'énergie, finance, etc.) et ont comme point commun d'être centrées sur un métier donné et de ne pas avoir, généralement, de compétences internes dans le domaine du calcul numérique.

Convaincu depuis longtemps que la simulation numérique et l'utilisation intelligente de la puissance informatique peuvent aider les entreprises à gagner en compétitivité, je ne peux qu'être ravi d'une initiative telle que HPC-PME. Toutefois, elle ne me semble pas toujours convenir aux besoins d'une PME qui se pose la question d'un recours à la simulation numérique.

Les besoins des PME : pouvoir, sans investissement, faire des calculs pas forcément complexes

Lors des différentes conversations que j'ai pu avoir avec des dirigeants de PME, il m'est apparu que leur principale demande est de pouvoir effectuer très simplement des simulations en fournissant un jeu de données puis en cliquant sur un bouton. L'initiative HPC-PME a pour objectif de démontrer l'intérêt du calcul hautes performances et d'aider les PME à acquérir les compétences leur permettant de mettre en œuvre des solutions de HPC. Or, la plupart des PME :

  • ne souhaitent pas mettre en place en interne une solution de calcul hautes performances (achat, configuration, maintenance),
  • ne désirent pas acquérir en interne les compétences leur permettant d'utiliser une solution de calcul hautes performances,
  • n'ont pas réellement besoin des performances extrêmes apportées par l'initiative HPC-PME (la Formule 1 de la simulation numérique), mais plutôt d'une solution solide, simple, et à coût d'entrée raisonnable (une bonne voiture haut de gamme suffit),
  • n'ont pas une demande continue leur permettant d'amortir un investissement en calcul numérique.

Les PME ont généralement une expertise métier forte, c'est là leur facteur différenciant. Mais elles n'ont, pour la majorité d'entre elles, aucune compétence en analyse numérique ou en informatique. Attendu qu'elles n'ont que peu de calculs à effectuer, il leur est surérogatoire d'internaliser ces compétences.

Partant de ce constat, je pense sincèrement que la meilleure façon pour une PME d'avoir accès au calcul numérique serait de disposer d'une plateforme dont l'accès est facturé à l'utilisation et qui lui permet de :

  • définir un cas de calcul en termes métier,
  • avoir accès à des ressources de calcul sur lesquelles les codes de calcul sont installés et configurés,
  • lancer en un clic le cas de calcul sur une ressource de calcul offrant des performances suffisantes,
  • pouvoir obtenir de l'aide de la part d'experts numériciens connaissant les codes de calcul (en cas de problème numérique ou de modélisation),
  • offrir des fonctionnalités de partage des cas de calcul selon des règles de sécurité strictes et entièrement contrôlables (typiquement pour faire appel à un expert numéricien, montrer ses résultats au client final ou faire travailler un fournisseur).
blog entry of
tagged by